Le Jeu des petites gens Agrandir l'image

Le Jeu des petites gens

9782365729376

Chacun a son ver-coquin dans la tête. En voici une pleine poignée d’un bon quarteron et demi ; quarteron de quarante à la mode de Fontaine, quand on vend ses poires. Il est vrai, Dieu merci ! que je ne les ai pas tirés tous, un à un, de ma cervelle, comme autant de « caracoles » poivrées minutieusement extraites de leurs coquilles, à la pointe de l’épingle.

Plus de détails

Louis Delattre Louis Delattre  

Éditions CPE Éditions CPE  

Lire un extrait gratuit

Lire un extrait gratuit


En achetant ce livre vous pouvez gagner jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,10 €.


7,99 €

Fiche technique

Format de fichiere-Pub (livre numérique à télécharger)

En savoir plus

Chacun a son ver-coquin dans la tête. En voici une pleine poignée d’un bon quarteron et demi ; quarteron de quarante à la mode de Fontaine, quand on vend ses poires. Il est vrai, Dieu merci ! que je ne les ai pas tirés tous, un à un, de ma cervelle, comme autant de « caracoles » poivrées minutieusement extraites de leurs coquilles, à la pointe de l’épingle. Non. Ce qu’ils ont de plus plaisant est la fleur à peine rajeunie, d’un drôlet vieux petit livre imprimé, il y a quelque trois cents ans, par un Jean de Lattre qui doit être bien sûr de mes parents, comme dirait Bilboquet, puisqu’il me plaîrait tant qu’il en fût. Et je dédie - dirai-je par goût de l’incongru - cette râtelée de novelettes qui sont bien les plus folles, fantasques, éhontées et impossibles que jamais mauvaise plume ait craché sur du papier, - je dédie ces contes sots, brides à veaux, pets de chats, noix grolières, pierres de cerises et sèches écaflotes, aux plus dignes, aux plus graves, aux plus respectables de mes amis, MM. Paul Houyoux et Célestin Baudoux. Qu’ils me pardonnent ma fantaisie en faveur de mon affection. On fait ses prières comme on peut. Et Saint Barnabé de Compiègne, le pauvre jongleur de foires, jadis ne fut pas repoussé de Dieu, encore qu’il ne lui offrît, en guise d’oraison, que des culbutes et des cumulets.

30 autres livres du même genre :

Téléchargement